Le mode grossesse Withings

Voilà un bout de temps qu’on vous a parlé de la balance connectée de Withings ! Faisons le point sur ce  qui m’a plus particulièrement intéressé ces derniers temps : le mode grossesse !

En octobre 2014, on vous présentait la balance connectée Withings. En 2017, on l’utilise toujours ! Voilà 3 ans que presque tous les matins je monte dessus, par réflexe, et la plupart du temps sans faire réellement attention au chiffre inscrit sur l’écran. Oui, vous allez me dire « ce n’est pas bien de se peser tous les jours ». Effectivement, ce n’est pas bien pour les personnes souhaitant perdre ou prendre du poids. Cela enferme dans une spirale infernale où la pesée du matin devient obsessionnelle et alimente un cercle vicieux si les résultats ne sont pas au rendez-vous ! En effet, des fluctuations du corps sont naturelles et normales ! Pour ma part, je l’utilise plutôt en mode « tracking » sans recherche de perte ou gain de masse.

Mais aujourd’hui, j’aimerais plutôt vous présenter le mode grossesse, désormais disponible sur Withings. Parce que oui, lorsque les bilans hebdomadaires arrivent et qu’ils nous encouragent à « tenir nos efforts » alors qu’il est normal de prendre du poids pendant la grossesse, c’est un peu décourageant et décalé de la réalité.

Ce n’est pas parce que je suis enceinte que j’ai arrêté de me peser. Au contraire. cela me permet de contrôler moi-même mon évolution. Et puis, je trouve assez chouette de pouvoir « tracer » son évolution pendant la grossesse. Je sais que vous êtes nombreuses à penser que je suis folle ou débile en lisant ces lignes… mais finalement, je suis contente de voir que l’évolution de mon bébé se fait de manière progressive, cela est plutôt signe de bonne santé !

Enfin voilà mon expérimentation du mode grossesse :

Les + :

  • J’ai mis à jour l’appli pour avoir la possibilité d’activer le mode grossesse. C’est plutôt facile et même si vous avez un soucis, le service client est très réactif et sympa.
  • L’historique de la prise de poids depuis le début de la grossesse. Peu d’informations sont nécessaires, on nous demande juste la date du terme estimé.

  • La courbe qui ressemble beaucoup à celle dans notre carnet de santé quand on est petit ! Il y a les « normes » basées sur les recommandations médicales

  • Les informations sur les données des utilisatrices. Certains s’alarmeront de ce genre d’études, mais je trouve ça génial de pouvoir sortir des données de ce type !

 

Les – :

Les articles recommandés : je trouve la qualité des articles très basiques. Ils n’apprennent vraiment pas grand chose (pour ne pas dire rien du tout).

Super titre qui donne envie de lire !

Réponse creuse et déceptive

Mais ce qui est top, c’est que Withings nous demande notre avis sur la qualité de l’information. Du coup, si on n’est pas content, on peut s’exprimer ! (c’est ce que je fais à chaque fois 😉 )

 

Voilà donc la dernière option gadget de Withings. N’empêche que ça tombe à pic (enfin un peu trop tard) mais je trouve ça sympa. C’est vrai qu’au début de ma grossesse je voulais leur demander s’ils ne pouvaient pas prendre en compte le changement de « statut » enceinte (l’option n’était pas encore sortie). Alors quand j’ai découvert que ça a été lancée, j’ai tout de suite mis mon appli à jour !

Par contre, depuis peu, ça y est, Withings est officiellement devenu Nokia Health Mate. Nous voici donc client d’une multinationale… Le mode grossesse depuis la mise à jour ne fonctionne pas toujours très bien et bugge de temps en temps.

Perso, je préférais aussi l’interface Withings plutôt que la nouvelle de Nokia.

Et après l’accouchement, on fait comment ? On désactive le mode « grossesse » tout simplement, sans perdre l’historique de la grossesse qui fait toujours partie de la courbe générale.

Ça vous a plu ? Partagez !
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez répondre à un commentaire en tapant "@" suivi du pseudo de la personne.